Toucher ses clients internautes


En 2014, 1 TPE/PME sur 2 en France n'a pas de site web

49% des 3.2 millions de petites/moyennes entreprises aujourd'hui en France n'ont pas de site web alors que 8 personnes sur 10 surfent sur internet plus de 3 heures par jour en moyenne !

Ils surfent et ils achètent ! Environ 3 achats par semaine par personne en moyenne. Autant dire qu'il s'agit là d'une manne non négligeable a priori (le B to C représente en France plus de 57 milliards d'euros en 2014).

D'ailleurs, selon les chiffres de la Fevad (Fédération E-commerce et Vente à Distance), le marché du e-commerce en France continue son ascension : +13.5% en 2013,  +12,5% pour 2014. Et même si le gros de ce marché est tenu par une poignées de mastodontes, il reste pour les audacieux une part de gâteau non négligeable (plus de 30% du chiffre d'affaires généré) d'autant que le nombre de clients internautes devraient continuer à croître (le chiffre d'affaires internet du B to C en France est inférieur à celui de l'Allemagne et 2 fois moindre que celui du Royaume-Uni).

E-commerce ROPO

 

Une enquête menée en décembre 2014 par Oxatis et KPMG en partenariat avec la Fevad sur pus de 3000 e-commerçants (dont 90% d'entreprises de 1 à 5 salariés), 51% des marchands ont perçu un impact positif du "web to store" (ROPO : recherche en ligne / achat sur site) :

  • pour 55%, une meilleure information de leur clientèle
  • pour 52%, une augmentation de la fréquentation
  • pour 58%, une augmentation du CA

Et pourtant, 82% des sites existants n'ont pas de module de E-commerce.

 

 

Il s'avère même que 85% d'entre eux ne sont pas "responsive design" (adaptés aux différentes tailles d'écrans et aux différents terminaux permettant l'affichage du site) et 70% non adaptés aux mobiles quand 51% des accès se font par ce vecteur.

Il est pourtant acté que la distribution en 2015 adoptera largement le smartphone déjà bien intégré par le grand public dans son parcours d'achat : utilisation de beacons (balises bluetooth capables d'envoyer des messages et offres promotionnelles au smartphones à proximité et de récolter les données comme les rayons visités, le temps passé, la réactivité aux messages et offres). L'objectif majeur est de parvenir à une personnalisation jamais atteinte jusque là et d'améliorer le niveau de service proposé : possibilité de commander directement un article en rupture de stock en scannant un QR code (chez Zara à Londres), voire même de commander un article en vitrine alors que le magasin est fermé (enseigne de prêt à porter italienne Möviti grâce à l'application Powatag).

Les réseaux sociaux : l'absence

 Si l'on poursuit ce tour d'horizon, on constate que la présence des entreprises sur les différents réseaux sociaux (de Facebook à Google+ et Youtube en passant par Twitter ou les réseaux professionnels comme Linkedin) se réduit à peau de chagrin puisque les réseaux le plus fréquemment utilisés, Facebook et Google+, concernent moins de 30% des entreprises. Or, les réseaux sociaux représentent un taux de pénétration de l'ordre de 69% (plus d'une heure par jour par personne en moyenne).

Pour toucher cette clientèle internet et mobile, il est indispensable de mettre en oeuvre une stratégie de communication et de notoriété internet.